nl fr en
Q-02 logo
laboratoire de musique expérimentale et d’art sonore
résidence
Yannick Guédon & D’incise & Lucie Perineau
09/01/2023 - 22/01/2023

terrir

Yannick Guédon – conception, voix, composition
d’incise – flûtes, objets, composition
Lucie Périneau – artiste chercheuse, bédéiste

 

Avec terrir, nous souhaitons explorer certains modes d’attention au milieu et au contexte où se déroule une situation sonore. Il s’agit de créer un dispositif souple qui permettra d’appréhender différents milieux et contextes, de manière à les approcher dans leur diversité. Il s’appuiera sur l’utilisation de la voix, de flûtes et d’objets sonores fabriqués par nos soins.

 

Cette expérimentation sonore se déroulera en extérieur et activera notamment la question de l’affût. Elle prendra la forme d’une balade qui nous conduira jusqu’au dit poste d’affût. De là, des partitions musicales viseront à nous rendre attentifs à tout ce qui nous entoure, à nous rendre sensibles au milieu. Un temps pour rendre « perceptibles, sensibles, actives, opérantes, des choses qui existent mais n’étaient pas perçues auparavant ».

 

Nous aimons à penser que l’affût est certainement l’une de ces activités ancestrales qui a inspiré des formes de concerts ou de situations d’écoute que nous connaissons désormais.
Nous expérimenterons par exemple le protocole suivant : un moment d’accueil pour expliquer les processus engagés, la manière parfois de s’y investir collectivement, puis une marche silencieuse qui nous emmènera au poste d’affût, le retour se fera plus librement.

 

En s’inspirant des différentes modalités d’écoute mise en œuvre notamment par Deborah Hay et Pauline Oliveiros, nous inventerons des formes de mise en relation avec ce qui nous entoure dans le moment de la performance. L’idée centrale est de mettre en partage nos manières d’écouter. Nous souhaitons désamorcer la notion de concert pour ouvrir d’autres formes de situation d’écoute : du milieu, du groupe de spectateur·rice·s lui-même, via des pratiques collectives ou individuelles, et via nos propres performances sonores.

 

Avec Terrir, nous souhaitons épanouir le potentiel d’une situation sonore dans ce qu’elle permet d’écouter un milieu, les sons qui l’habitent, et de rendre autrement perceptible son empreinte sonore. Une musique qui nous permettrait d’affûter notre perception du milieu environnant, des vivants et des différents éléments en présence. Nos compositions ne sont alors plus nécessairement ce qu’il faut écouter spécifiquement, mais des supports pour mieux entendre, ressentir et voir ce qui nous entoure. Elles inventent des étalons de comparaison avec les autres phénomènes sonores, et façonnent des repères et des révélateurs qui permettent le partage d’une écoute. Elles invitent à affiner sa perception du contexte, peu importe le sens convoqué.

 

Nous profiterons de ce temps à q-o2 pour inviter Lucie Périneau, artiste chercheuse et bédéiste qui travaille en ce moment sur la bande dessinée comme paysage sonore, de même que sur l’idée de l’écologie comme résonance ou « co-sounding »…. Nous échangerons avec elle sur les pratiques d’écoute et les différentes manières de les retranscrire.

 

Décembre 2022

SONS
Sebastian Dingens - WALKS
Pavel Tchikov 29/11/23
Nika Son - Scatter


Q-O2 reçoit le soutien de la Communauté Flamande, VGC et Creative Europe
Q-O2
Quai des charbonnages 30-34
B-1080 Bruxelles
info@q-o2.be